Porcelaine et bois : Exposition de Patrick Audevard à la librairie Occitane

Allez on ne va rien vous cacher, nous suivons le travail de Patrick Audevard depuis quelques années et certaines de ses créations ornent même les murs de la maison.

Comme vous le savez maintenant que nous commençons à nous connaître, sur ce blog nous parlons exclusivement de nos coups de coeur ! Du coup, évoquer le travail de cet artiste était un de nos souhaits. Nous avons simplement profité de son exposition à la Librairie Occitane de Limoges du 19 février au 30 mars pour vous faire faire connaissance avec ce plasticien un peu hors norme.

IMG_8057

La porcelaine est depuis longtemps pour Patrick Audevard son matériau de prédilection , puisqu’ il a été directeur artistique de la Manufacture de la Reine à St Yrieix la Perche avant de créer son entreprise puis de devenir responsable de l’Atelier couleur à l’ENSA  (Ecole Nationale Supérieure d’Arts) de Limoges. Parallèlement à son activité à l’école d’art, il dirige la Galerie du Couchou à St Yrieix où il expose ses créations que l’on peut également découvrir lors d’expositions. Il en fait plusieurs par an dans tout le Limousin !

Petit aparté :  Le Couchou est une référence à la conche ce coquillage (Cypraea) qui a donné son nom à la porcelaine et qu’on appelle d’ailleurs couramment porcelaine.

 

Le travail intimiste de Patrick Audevard présenté à la librairie Occitane repose sur l’idée de récupération et de recyclage. Les matériaux choisis par cet artiste ce sont ces bois de rives qu’il ramasse tout au long de l’année sur la plage de Talmont ou sur les berges de nos rivières limousines.

Dans ses mains , ils deviennent objet d’art à part entière sublimé par l’insertion d’une plaque de porcelaine sur laquelle il a réalisé au préalable un travail graphique et de couleur : l’utilisation de cobalt, de fer, de cuivre n’a pas de secrets pour lui !

Certains bois utilisés sont des bois de charpente ou de clôture en châtaignier. Il faut dire que Patrick Audevard est fils et petit fils de feuillardier, donc l’utilisation de ces piquets pour les transformer prend alors tout son sens.  : Ce n’est rien de moins qu’un bel hommage au dur labeur exercé par les feuillardiers limousins.

Patrick St Yrieix 17.29.19

Les derniers travaux de Patrick Audevard ont porté sur l’utilisation de papier mâché notamment dans sa série « Mots mâchés » qui laisse apparaître des lettres dans la matière dans laquelle il inclut un rond de porcelaine. Là aussi il s’agit bien de recyclage puisque ces disques de porcelaine sont en fait à l’origine des supports de cuisson que les porcelainiers installent traditionnellement dans les fours pour protéger la cuisson d’une pièce et empêcher sa déformation. Ces ronds étaient d’ailleurs souvent jetés ou détruits.

Patrick St Yrieix 17.29.39

 

Il y a dans le choix de cet artiste de donner une « seconde chance » à des matériaux qui ont déjà eu une autre vie, une belle poésie mais aussi une dimension éthique et durable qui ne peut laisser personne indifférent. En tout cas, nous les Curieuses nous y sommes très sensibles et nous continuerons de suivre le travail de cet artiste arédien aux multiples facettes.

Vous appréciez le travail de cet artiste ? N’hésitez pas à vous offrir une de ses œuvres car les prix vont de 15 à 400 euros !

 

Galerie du Couchou

8 rue Emile Frange

87 500 St Yrieix la Perche

 

Libraria Occitana

Rue Haute Vienne

87000 Limoges

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s