Le Four des Casseaux

Aujourd’hui c’est l’Epiphanie et qui dit galette des rois dit fève en porcelaine ! C’était donc le jour idéal pour parler une nouvelle fois porcelaine. Et en plus figurez-vous que justement l’endroit où je veux vous accompagner a une collection de fèves made in Limoges ! Découvrons donc ensemble  le premier berceau historique de la porcelaine limougeaude.

En effet, je vous propose, à l’occasion de sa nouvelle exposition temporaire d’hiver de découvrir ou redécouvrir  le Four des Casseaux.

 

 

Et si on commençait par un peu d’histoire ?

Le Four des Casseaux, construit en 1884  a été installé près de la Vienne et du port du Naveix afin de faciliter l’approvisionnement en bois qui arrivait par flottage et qui était à cette époque l’élément indispensable pour faire fonctionner le four. Saviez-vous que le four a fonctionné jusqu’en 1957?
Quand on entre dans ce qui est aujourd’hui un musée mais surtout un remarquable témoignage de l’industrie porcelainière, on découvre toute l’évolution de ce savoir-faire. On peut ainsi voir les outils et machines employés dans toutes les étapes de la fabrication de la porcelaine, des tours d’useur de grain, des calibreuses mais aussi des pinceaux à or ou pince à chromos.
Mais on peut surtout découvrir de nombreuses photos d’époque qui ornent les murs et qui sont le reflet de la vie ouvrière porcelainière de l’époque.
Car oui ce qui fait de cet endroit un lieu émouvant c’est avant tout les hommes, femmes et enfants qui ont participé à cette grande aventure dans la quête de ce produit fini de grande qualité qu’est notre porcelaine.
Bien évidemment  la pièce maîtresse de ce site est cet immense four rond à flamme renversé qui est d’ailleurs unique en France ! Construit en briques, sa capacité lui permettait de produire jusqu’à 15 000 pièces par cuisson et il fallait compter 1 semaine de processus de cuisson par fournée.
Sans rentrer dans les détails de fabrication que vous pourrez connaître lors des visites guidées du musée, sachez que le four est composé d’un premier niveau à 1400 degrés pour la cuisson de l’émail et d’un second niveau où la cuisson se faisait à 900 degrés et qui servait à la première cuisson. C’était d’ailleurs une prouesse technique que de pouvoir réaliser simultanément deux cuissons de porcelaine.
A l’étage du bâtiment d’où l’on a une vue imprenable sur le vieux  four rond, on peut apprécier dans des vitrines les objets exposés et s’attarder par exemple sur les nombreux usages de la porcelaine dans la vie quotidienne de l’époque, des fèves  en passant par les anciens interrupteurs et prises électriques estampillés Legrand.
L’évolution technique a rendu ce four rond au charbon obsolète avec l’arrivée des fours à gaz dans les années 50 et il a été remplacé par des fours tunnels. Il a cessé de fonctionné en 1957 et longtemps il est resté à l’état de friche industrielle
C’est grâce à l’association Espace Porcelaine qu’il a été sauvegardé et qu’il est aujourd’hui dans ce bel état de conservation. Nous ne pouvons que les féliciter et les remercier pour ce bel engagement.
Ainsi  dans les années 80, il est devenu un musée puis en 1987, le four est classé monument historique.
Tous les membres de cette association ont vraiment à coeur de conserver et promouvoir l’histoire industrielle et ouvrière de la porcelaine de Limoges et se mobilisent autour de beaux projets.
Ainsi le four sert régulièrement d’écrin pour des expositions temporaires et je vous invite à aller découvrir la nouvelle exposition qui  se tiendra jusqu’au 7 mars 2020. Elle s’intitule « Joyeux A » et met à l’honneur le travail de la plasticienne Coline Gaulot.
Ce projet élaboré lors d’une résidence d’artiste chez MashDesignFrance évoque les gâteaux d’anniversaire et ce travail a été mené à partir de photos de gâteaux d’anniversaires transformés ensuite avec le concours de L’ENSA de Limoges en pièces de porcelaine.
IMG_1781
Evidemment quand porcelaine et gourmandises sont associées, nous les curieuses kaolines sommes aux première loges et nous n’avons pas pu nous empêcher de vous présenter ici les pièces que nous avons préférées.
Et vous quel est votre gâteau préféré ? Tarte aux fraises, Opéra ou St Honoré ?
MD

 

28, rue Donzelot 87000 LIMOGES  Tel : 05 55 33 28 74

Musée ouvert toute l’année
Visite guidée sur réservation

images

Retrouvez-nous régulièrement en vous abonnant à notre blog en suivant le tutto par ICI

5 commentaires sur “Le Four des Casseaux

Répondre à Isalès - Les Jolies Quinquas Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s