La Petite Puce : le linge ancien teint made in Limousin

Moi, quand on me parle de linge ancien, me viennent immédiatement à l’esprit des images de rideaux qui s’envolent dans un souffle d’air devant une fenêtre à crémaillère ou bien de grandes tables recouvertes de nappes monogramées  autour desquelles bruissent des conversations et résonnent des rires. Alors pour cette raison, j’ai un attachement particulier pour ses trousseaux de nos grands mères amidonnés, délicatement repassés et ordonnés dans nos grandes armoires limousines. Mais justement, beaucoup d’entre nous n’utilisent plus ce linge et le laisse endormi dans nos placards

Cécile Mazière alias La Petite Puce a décidé de le sortir des armoires et de le réveiller avec des couleurs d’aujourd’hui ! Une belle manière de montrer à nouveau ce linge ancien, gage de qualité, de durabilité et fruit du talent de brodeuse de nos grands-mères.

Emerveillées par les couleurs de ses créations repérées sur Instagram, Maribel et moi sommes allées à sa rencontre dans son appartement atelier en plein coeur de Limoges afin de partager avec vous ses belles histoires de couleurs et ses créations élégantes et originales qui redonnent une seconde vie bien méritée au linge de famille

Cécile Mazière a eu plusieurs vies : dans l’une elle vendait  à Limoges  de la porcelaine dont elle créait les décors puis elle s’est exilée à Bordeaux pour vendre de la lingerie de luxe de la marque parisienne Eres : un métier exaltant pour cette fine connaisseuse des matières nobles mais très chronophage aussi. Finalement, en 2017, elle décide donc de revenir à Limoges et de créer son atelier de teintures de matières naturelles anciennes qu’elle nomme La Petite Puce.

Bon il est vrai que ce choix d’orientation professionnelle ne doit rien au hasard car depuis toujours  la couture et la teinture font partie de l’ADN  de Cécile. C’est donc avec une grande habitude que dorénavant elle sélectionne ces matières naturelles pour sa boutique. Draps de lin, nappes en chanvre, serviettes et torchons sont ensuite rénovés, détachés et teints à la main avant d’être séchés au grand air dans la cour ombragée de son immeuble.

Pour la teinture, Cécile utilise des couleurs grand teint qu’elle sait instinctivement mélanger pour obtenir le rendu souhaité. Chez elle les couleurs se nomment speculoos, rose meringuée, lilas ou cyclamen et je vous assure qu’elles donnent du peps à notre quotidien.

Cécile aime passionnément ce qu’elle fait car nous dit elle c’est complètement en accord avec ses valeurs. Sensible à la durabilité des produits, à la qualité et à leur origine, elle aime aussi l’idée d’une transmission de ce linge chargé de souvenirs et de bonnes ondes. Ainsi, les nappes de vendanges en chanvre du XIXème aux ourlets cousus mains portant en elle le souvenir de grandes tablées au milieu des vignes se colorent en lilas ou en céladon. A vous ensuite de vous en servir de nappe ou pourquoi pas de jetés de canapé ou de rideaux.

Les broderies délicates, les jours, les monogrammes des taies d’oreiller et des serviettes damassées sont véritablement sublimées par les couleurs de Cécile qui ose avec talent des teintes inattendues comme ces couleurs de terre cuite ou encore de bleu turquoise.

Quand le linge est abimé, Cécile le détourne et crée de magnifiques tabliers pour homme ou femme ou bien des sacs cabas en chanvre pratiques et faciles à assortir à votre garde robe. Il y a même une petite poche à l’intérieur pour y glisser son téléphone portable. Vous ne pourrez pas vous en séparer.

L’ esprit créatif de notre coloriste ne s’arrête pas là et son site et sa boutique en ligne regorge de créations différentes : linge de lit, linge de table, accessoires, coussins et même une gamme enfant allant du tablier, de la salopette en lin au coussin en forme de maison pour décorer la chambre des touts-petits.

Avant de nous quitter, nous ne résistons pas à vous montrer aussi notre dernier coup de coeur, ces bracelets à médailles anciennes qui habilleront vos poignets en cette fin d’été et que vous pourrez assortir à votre tenue du jour.

C’est certain vous êtes conquises mais une question essentielle vous taraude. Mais qu’en est-il de l’entretien ? Alors, nous avons posé pour vous la question à Cécile qui s’est empressée de nous rassurer. Le détachage du linge teint est facile : il suffit d’utiliser du savon au fiel pour les tâches tenaces et de faire tremper le linge dans du percarbonate de sodium avant de le laver de préférence avec une lessive de savon de Marseille en paillettes. Vous n’avez maintenant plus aucune raison alors de vous priver des créations de La Petite Puce et de redécouvrir le plaisir du linge ancien.

N’hésitez pas à visiter la boutique en ligne de La Petite Puce ICI ou pourquoi pas à imaginer une commande personnalisée pour votre propre linge de famille. Cécile saura vous conseiller.

Un conseil: suivez La Petite Puce sur les réseaux sociaux car dans les prochaines semaines vous pourrez découvrir une nouvelle gamme de produits dont nous avons eu la primeur mais que nous avons promis de ne pas dévoiler! Foi de Kaolines !

Crédits photos La Petite Puce : Certaines photos sont celles de Cécile pour un meilleur rendu des couleurs : un grand merci à elle

Mail : contact@la-petite-puce.fr ou 06 62 88 68 89

http://www.la-petite-puce.fr

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s