Billet d’été#8

Et si vous décidiez de vous offrir un court séjour insolite en Dordogne ? C’est ce que j’ai testé pour vous et que je vous propose dans ce billet qui vous donnera peut-être envie de mieux connaître un département proche du Limousin.

Qui dit insolite dit hébergement insolite et là vous n’allez pas être déçus puisque je vous propose de dormir au coeur de la nature , entourée d’arbres, perchés à plusieurs mètres de hauteur. Le domaine de Puybeton à Nojals et Clottes vous propose d’habiter un château dans les arbres. En effet chaque cabane du domaine perchée dans les arbres évoque un des châteaux du Périgord. La mienne Milandes faisait référence au domaine de Josephine Baker, un joli clin d’oeil à l’artiste récemment « panthéonisée ». On y accède par une passerelle qui vous conduit à la porte de la cabane et sur la terrasse et son jacuzzi privé. Pas d’inquiétude, il n’y a aucun risque d’avoir le vertige. Bien au contraire vous vous sentez protégé au milieu des feuillages des arbres qui vous entourent et des tourterelles dont le chant vous accompagne.

La décoration de chaque cabane est personnalisée et j’avais choisi de vivre une vraie expérience de Robinson et opté pour une décoration en bois et j’ai été émerveillée par le souci du détail poussé jusque dans la rampe d’escalier, la patère de la salle de bain ou le mur en rondins. Tout est fait ici pour vous surprendre et vous faire pousser des « oh » de surprise, dès que vous franchissez un espace.

Immédiatement, après avoir monté l’escalier en bois qui mène aux deux chambres (cette cabane est faite pour 4 personnes), apprécié la douche au rideau de bois et admiré la vasque en pierre de la salle de bain, vous n’avez qu’une envie c’est d’essayer le bain nordique de votre terrasse. Dans l’eau chaude et bouillonnante, vous levez la tête et observé pendant un long moment le couple de tourterelles qui niche au-dessus de vos têtes puis les rayons du soleil qui joue à travers les feuilles des chênes en attendant le soleil couchant. S’il est un endroit où le bienfait de la nature opère rapidement et vous procure une sensation de bien-être et de détente, c’est bien ici. Déconnexion assurée, vous oubliez votre téléphone et vous profitez simplement. Et puis inutile de sortir de votre château pour dîner. On vous apporte sur demande un panier de produits du terroir : du foie gras, un bon Montbazillac : que demander de plus ?

La nuit tombe, le silence se fait dans la forêt. Les arbres craquent un peu, c’est surprenant au début mais on s’y habitue très vite et puis là, la voûte étoilée apparaît. On s’installe dans les fauteuils en bois, on lève la tête et le silence se fait sauf quand apparaît une étoile filante ! « Tu as vu » ? « oui c’est magique ! »

Au réveil, si vous êtes chanceux, vous apercevrez un écureuil furtif grimper le long d’un arbre et puis vous attendrez avec impatience de remonter par la poulie votre panier de petit déjeuner. Le risque dans ce genre d’habitation c’est de retrouver rapidement son âme d’enfant et de croire qu’on a à nouveau 7 ans ! Mais c’est un risque que je prendrais bien à nouveau en essayant un des autres châteaux du domaine.

Il est difficile de quitter ce lieu mais la Dordogne propose tellement de lieux de visite possibles entre châteaux, sites préhistoriques et naturels qu’il serait dommage de ne pas les découvrir.

Aussi pour coller à la thématique insolite de ce billet d’été, c’est au village de la Madeleine que je vous convie. Ici vous êtes dans un site troglodytique classé patrimoine de l’Unesco. Ce gisement préhistorique découvert au XIXème siècle a tout simplement donné son nom au magdalénien, période du paléolithique supérieur.

Ce site s’il présente des traces d’occupation préhistoriques a été aussi un abri idéal des premiers habitants fuyant l’invasion normande et anglaise notamment pendant la Guerre de Cent ans. Ces vestiges nous permettent de traverser les siècles, l’époque où les premiers abris étaient en paille et torchis et dont ils restent que des traces de poutres dans la pierre puis ensuite on découvre le village avec son château fort en ruine. Et le panorama ouvert sur la Vénère est saisissant et on comprend le choix stratégique du lieu permettant de guetter l’ennemi.

Ne ratez pas La petite chapelle qui domine la Vézère et le son de sa cloche que chaque visiteur fait sonner en passant et qui résonne gracieusement.

Pour continuer la visite vous avez la possibilité de visiter la ferme située 500n mètres à pied plus bas et dont le parcours vous conduit jusque sur les berges de la Vézère, une promenade agréable qui permet de faire découvrir le monde paysan et la culture du tabac qui n’existe pas traditionnellement en Limousin !

Châteaux dans les arbres

Domaine de Puybeton

24 440 Nojals et Clottes

Tel : 06 30 64 26 00

Voici le site de réservation ICI

Village de La Madeleine

Le petit Marzac

24620 Tursac

tel : 05 53 46 36 88

Site ICI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s