Billet d’été#12

Et voici notre douzième billet d’été avec une nouvelle visite de Limoges dan son quartier cher aux coeurs des limougeauds : le quartier de la Boucherie.

Connu pour ses ruelles aux pavés de granit et ses maisons aux colombages, ce quartier est réputé également parce qu’il a su préserver son habitat caractéristique.

La visite commence par la place des Bareyrettes, du nom des petites barrières qui servaient à parquer les animaux avant leur abattage. Puis on longe le quartier pour admirer le toit en bardeaux de châtaignier de La Chapelle St Aurélien où nous nous rendons ensuite.

Justement la visite nous permet d’entrer dans la chapelle et je ne me lasse jamais d’admirer cet endroit. Aviez-vous vu la colonne en calcaire sur son socle de granit juste à droite de la chapelle ? Les Bouchers l’ont rachetée à la Révolution et elle appartenait au couvent des Carmes.

La chapelle qui date du XV ème siècle abrite les reliques de Saint Aurélien second évêque de Limoges après le fameux Saint Martial. Saint Aurélien est donc le saint patron de la Confrérie des bouchers et ces reliques vont bientôt être montrées en procession, lors des prochaines Ostensions limousines en 2023.

La chapelle est privée et appartient à la confrérie. D’ailleurs à l’intérieur on peut y remarquer un mobilier interessant entre la statue de l’Enfant au rognon et les couleurs vertes et blanches de la confrérie. Ce n’est pas anodin s’il s’agit des s couleurs adoptées par le Cercle Saint Pierre (CSP) notre club de basket local.

La visite se poursuit et s’achève avec la maison des bouchers, reconstitution fidèle d’un intérieur d’une boucherie et de son espace privé.

La boutique avec ses étals médiévaux et son billot en bois nous permet ensuite d’accéder à la cuisine familiale, à la cave (non visitée) et aux étages, notamment aux greniers ouverts parfaits pour sécher les peaux avant de les vendre aux tanneries.

La salle à manger et la chambre à coucher ont été récemment réaménagées par la Confrérie des bouchers et les vitrines regorgent de nombreux détails de la vie domestique et des grands moments de la vie (belle collection de barbichets (les coiffes traditionnelles limousines) et de couronnes de mariées admirables.

Décidément, ce quartier est cher à mon coeur et en plus d’être le reflet de l’histoire de la ville, il reste un quartier dynamique entre ses boutiques de créateurs, ses cafés et ses restaurants.

Le billets d’été sont comme les oeufs : treize à la douzaine ! Donc je vous réserve un treizième billet dans quelques jours.

MD

Office de tourisme de Limoges

Site : ICI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s